• newsletter
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
     
     
     

ALICE KINH : Farandoles de solitudes

FARANDOLES DE SOLITUDES – DANSE CONTEMPORAINE

Alice Kinh

Vendredi 17 mai à 18h à L’Horizon. Résidence à L’Horizon du 13 au 19 mai. Entrée gratuite

Conception et chorégraphie : Alice Kinh
Interprètes : Léa Bonnaud, Salomé Genès, Charlotte Leroy, Aude Westphal
Création musicale : Grand Soir
Dramaturgie : Emilie Léveillé
Regard extérieur : Antoine Colonna
Création lumière et régie générale : Jérôme Bertin
Administratrice : Fanny Baconnais
Accueil résidence : La Ménagerie de Verre, Théâtre à L’horizon – La Rochelle, Atelier Anna Weil, Théâtre Jean Gabin – Royan, Espace Zolan – Hendaye
Soutiens : Spedidam, Département de la Charente Maritime, Ville de La Rochelle, Ulule, Espace Mendi Zolan 
Production déléguée : Ioul Musique

Danser la mort en scène, pour penser la vie. La mort est souvent lue comme une tragédie. Avec Farandole de Solitudes, la chorégraphe Alice Kinh a eut envie de transmettre une façon de se préparer et d’apprendre à mourir. Elle souhaite y inviter les spectateurs à une danse leur permettant d’explorer les thèmes de la vie et ainsi d’accepter la mort. La vie comme une quête de l’être, du temps et de l’amour. Ainsi, partant de sa recherche sur les danses macabres du Moyen-Âge, elle propose une lecture plus contemporaine et actuelle de notre préparation à la mort. Quelle relation la danse tisset-elle avec la mort, le mort, la figure du mort ? Cette question prend son point de départ spécifique dans les danses macabres pour s’ouvrir et s’étendre à la question humaine actuelle : quelle métamorphose pour exister et pour mourir ?

Une pièce évolutive : L’objectif à terme est de créer une pièce chorégraphique qui regroupera quatre modules. Dans l’ordre de passage : un module de femmes, un module d’hommes, un solo, un module mixte. Chacun de ces modules pourra se jouer indépendamment, ou aussi en ne choisissant que certains modules. La métamorphose s’opèrera grâce à de multiples différences entre les modules : déconstruction de la chorégraphie, pertes de repères scénographiques, troubles musicaux, phrases répétées par un autre groupe d’interprètes (jeu sur les genres). L’année 2019 est consacrée au premier module avec quatre danseuses. Au fur et à mesure la pièce s’étoffera avec l’agrandissement de la troupe d’interprètes, dans l’objectif final de quatorze interprètes sur scène. L’interprétation des danseurs sera le fruit de la transmission d’un module chorégraphique d’une quinzaine de minutes écrit en amont des premiers temps de résidence.

LIEU DE RECHERCHES ET CRÉATIONS

1) Un lieu de diffusion artistique.
2) Un lieu de production, de résidences et de recherches axé sur le croisement spectacle vivant/arts visuels.
3) Un lieu de formation avec des ateliers artistiques.
4) Les festivals l’Horizon fait le Mur et Les Traversées.

COLLECTIF D’ARTISTES

Une trentaine d’artistes du domaine plastique et du spectacle vivant, ayant pour objectif de produire des œuvres où les influences se croisent. Il est composé à la fois d’artistes locaux et d’artistes nationaux et internationaux.