• newsletter
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
     
     
     

Loin de Damas

Loin de Damas

D’après les poèmes de Omar Youssef Souleimane

Photographe/scénographe/vidéaste : Johann Fournier
Comédien : Éric Chaussebourg
Musicien : Wilfried Hildebrandt
Régie lumière : Françoise Chapero
Régie son : Nicolas Barbaud 

Co-production : Le Château de Barbezieaux, CDC 4B Sud-Charente Production : l’Horizon


Ce projet émane d’un premier travail de lecture musicale, en 2017, commandé par la Médiathèque Michel Crépeau à La Rochelle.
Autour du recueil de poésies Loin de Damas de Omar Youssef Souleimane, accueilli alors au Centre Intermondes, les échanges avec l’auteur, la complicité entre les artistes, ont fait naître l’envie de créer un spectacle…
De s’appuyer sur cette première expérience
Pour continuer l’histoire…

La Syrie. Une terre. La guerre. L’exil. Mais surtout la vie qui prend toujours le dessus. C’est ce dont parlent les poèmes du jeune auteur Omar Youssef Souleiman, où l’on passe de la vitesse d’une balle tueuse à la lenteur de la contemplation, à l’onirisme et au rêve. Honorer son père, le passé, la nature, toujours se questionner sur ce qui va advenir, ce qui va renaître, repousser, et au milieu de tout ça : EXISTER.

Loin de Damas repose sur un soulèvement plus «rock» qu’oriental, un regard cru sur la rébellion en vue du bonheur, la fureur de vivre au-delà du chaos plutôt qu’une forme de nostalgie plaintive. Les textes sont lus par le comédien au micro, telle une partition, pour ne pas trop «incarner», presque comme une post-synchronisation. La guitare d’Hildebrandt, tantôt rock, tantôt planante, n’est pas un support : elle a la même place que les mots. Elle parle. Les projections des oeuvres de Johann Fournier, comme des instants entre deux mondes, ne sont pas un décor. Elles nous disent aussi les mots du poète. Les trois éléments sont totalement indissociables. Ils ont construit le spectacle dans une totale fusion, et rien n’existe s’il en manque un. Il en résulte un ressenti très cinématographique, mais sans caméra, sans écran, où chaque spectateur compose intérieurement les plans de son propre film, loin de Damas…

Une mise en scène où les fragments de la réalité deviennent motifs, dans un processus de déconstruction du monde visible qui créé un no man’s land où les mots des poèmes et les images se confondent.

La Syrie.
Une terre.
La guerre.
La mort.
Mais surtout la vie qui reprend le dessus.

CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER LE DOSSIER DU SPECTACLE

LIEU DE RECHERCHES ET CRÉATIONS

1) Un lieu de diffusion artistique.
2) Un lieu de production, de résidences et de recherches axé sur le croisement spectacle vivant/arts visuels.
3) Un lieu de formation avec des ateliers artistiques.
4) Les festivals l’Horizon fait le Mur et Les Traversées.

COLLECTIF D’ARTISTES

Une trentaine d’artistes du domaine plastique et du spectacle vivant, ayant pour objectif de produire des œuvres où les influences se croisent. Il est composé à la fois d’artistes locaux et d’artistes nationaux et internationaux.